Tout va bien !
Jeudi - 19h00
26/01/2023

Les Wampas + Vulves Assassines

L'Echonova

Tarifs : 

Tarif réduit : 10€ | Abonné.e : 13€ | Pré-vente : 16€ | Sur place : 18€

Les Wampas

Qu’elle semble loin, l’année 1983, où Didier Wampas et ses potes formèrent les Wampas, groupe à peine remis de la déferlante punk qui avait surgi quelques années plus tôt. C’étaient les années Mitterrand, les années de la FM, et les Wampas allaient s’installer dans le paysage du rock français pour (presque) l’éternité.

En 2022, et une kyrielle d’albums plus tard, Les Wampas, incarnés par l’infatigable trublion de la scène punk rock hexagonale, ce dandy débraillé au verbe tantôt hilarant tantôt attachant, revient en grande pompe avec Tempête, tempête, le bien nommé successeur de Sauvre le monde. Pas de faute volontaire de frappe sur ce quatorzième album. Ni de faute de goût d’ailleurs. Ce nouveau coup de grisou est réalisé par Lionel Limiñana (The Limiñanas) et enregistré et mixé par l’indispensable Nicolas Quéré (The Arctic Monkeys, Delgres, Timber Timbre, Charlie Winston…). Dès l’ouverture, « L’avocat » annonce la couleur : ce sera abrasif, subversif, compulsif, et pas mal d’autres choses en -if… mais pas que. « L’amour c’est comme le tour d’Italie » privilégie la douceur. Le titre détonne, étonne et émeut, avec ce mid tempo et ce gimmick entêtant, emmené par la voix d’un Didier Wampas habité. Comme souvent, il joue avec les mots, use de métaphores qui font mouche, qui touchent là où il faut. Idem sur le lancinant et troublant « Frontignan Blues », qui de par ses aspects graciles et ses harmonies subtiles montrent que les Wampas savent calmer le jeu. L’humour et les velléités de décalage, la propension à l’autodérision n’ont pas non plus quitté le corps et l’esprit de Didier Wampas, qui sur « Les vieux à guitare » ironise sur les goûts de la jeune génération des jeunes d’aujourd’hui, face aux « vieux à guitare » qu’ils sont devenus. On aimerait bien devenir vieux comme eux.

A ce propos, « J’aurais moins mal » lorgne elle vers une mélancolie évanescente, apaise les guitares, bien que la rythmique grattée exhume les plus grandes heures d’un post punk teinté de shoegaze anglais. Bien sûr, les riffs ravageurs reprennent vite le dessus, à la faveur d’un rythme narguant tous les métronomes du monde, comme sur « Les sabotiers » ou « Samson », titres qui font autant secouer la tête que les lives surpuissants du groupe.

« Tempête, tempête » single éponyme de l’album, n’est pas en reste en termes de déhanché débridé. Chœurs, solo, accords majeurs fièrement abattus sur la guitare se fondent parfaitement dans cette mélodie vocale ultra efficace.

Les quinze titre de l’album arpentent les chemins bien connus des légendaires Wampas. Le groupe, estampillé rock alternatif, voire psychobilly, a toujours joué dans la cour des grands sans jamais se prendre pour le caïd de la récré. Chez les Wampas, tout converge vers l’énergie, le plaisir, le riff qui jaillit d’une six-cordes rageuse pour défier avec panache les saletés de la vie. Engagés, les Wampas ? Oui, mais sans emphase, sans portes ouvertes enfoncés, avec toujours humour et humilité : voilà ce qui, quarante ans après, fait d’eux un groupe au capital sympathie jamais démenti. C’est généreux, vif, enlevé, boosté à la rage joyeuse d’en découdre avec la vie.

+ VULVES ASSASSINES

Partager :
picto Facebook
picto Twitter Partager sur Messenger Partager par mail
https://www.lechonova.com/concert-exposition-spectacles-vannes/les-wampas-premiere-partie/ Copier le lien de la page concert

ça se passe aussi

à l'Echonova !

Vendredi - 20h30
24/02/2023
Samedi - 19h00
03/12/2022