mercredi
21
avril

LA MUSIQUE DANS LE CINEMA DE SCIENCE-FICTION avec Guillaume Kosmicki

Conférence en ligne

20h - Sur la chaîne YouTube de L'Echonova - Gratuit

Je veux ma place
Conference Guillaume KosmiCki

Conference Guillaume KosmiCki

Conférence enregistrée à la médiathèque d’Arradon

 

Pour ce premier trimestre 2021, digne d’un mauvais film de SF, L’Echonova vous propose d’explorer à travers 2 conférences les rapports ténus entre la science-fiction et les musiques actuelles et ce, sous deux prismes : un premier avec Christophe Brault sur comment l’ambiance des films de SF a inspiré des artistes de tout bord musical puis un deuxième avec Guillaume Kosmicki discernant les liens qui unissent le cinéma de science-fiction et la musique. 

 

La musique et le cinéma entretiennent une histoire d’amour vieille de plus d’un siècle, bien avant le cinéma parlant en 1927, fondée sur des échanges fascinants et paradoxaux. Si l’image happe l’attention du spectateur, elle perdrait souvent tout son poids sans la musique qui l’accompagne. Dans le même temps, on trouve parfois certains morceaux très dissonants ou agressifs, mais on les tolère parfaitement lorsqu’ils dialoguent avec une séquence filmée. Une composition est capable de faire mentir une image, ou de la faire comprendre et apprécier très différemment, d’imposer son rythme à ce qui est projeté à l’écran.

 

Parmi tous les genres cinématographiques, la science-fiction noue peut-être une relation encore plus intime avec la musique, que ce soit par la recherche de sonorités « futuristes » en rapport avec les thèmes traités (la musique et les effets sonores de Bebe et Louis Barron dans Planète interdite de Fred M. Wilcox, 1956), par l’emprunt bien choisi à la musique classique et contemporaine (2001 : L’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, 1968), par la construction de thèmes narratifs puissamment caractérisés (la musique de John Williams dans Star Wars, 1977-2019), ou même lorsque le réalisateur lui-même se fait compositeur (Dark Star de John Carpenter, 1974).

 

Dans cette conférence, Guillaume Kosmicki présente la diversité de ces liens tissés depuis près d'un siècle entre les films de SF et la musique